L'Hypnose

Les bienfaits
Les bienfaits de l’hypnose sont multiples, cette liste est non exhaustive, puisque chacun peut ressentir des approches différentes selon son état personnel.
Mais elle décrit les principaux.

  • Amélioration des potentiels : renforcement de l’énergie et des performances physiques, développement de la concentration, facilitation des apprentissages, de la mémoire, gestion du stress et des émotions, augmentation de la motivation.
  • Accompagnement des troubles psychosomatiques : migraines, crises d’asthme, problèmes de peau, troubles liés au plaisir, à la sexualité, bégaiements etc.
  • Gestion des douleurs (chroniques, aigues, post-intervention, …) et travail sur les compétences psycho-motrices (rapport au corps, au temps, à l’espace).
  • Troubles du sommeil, du rythme cardiaque, de la respiration.
  • Accompagnement des différentes pathologies psychologiques : troubles névrotiques spécifiques, angoisses, troubles du comportement alimentaire, état dépressif, dépendances etc.

Milton Erickson
A l’image de Sigmund Freud, père fondateur de la psychanalyse, Milton Hyland Erickson est le fondateur qui modernisa l’approche et la pratique de l’hypnose. Il appliqua dans un premier temps l’hypnose en se fondant sur ses propres expériences personnelles, se prenant ainsi comme « cobaye ». Il deviendra par la suite la figure emblématique du « Guérisseur blessé ».

Né aux Etats Unis en 1901, il découvre sa poliomyélite à l’âge de 17 ans. Dès lors, sa paralysie motrice et sensorielle va le contraindre à observer, écouter et prendre conscience de son environnement.  C’est au cours de cette période qu’il construit les bases de sa future méthode ; il considèrera ensuite ces apprentissages comme ses premières expériences d’auto-hypnose.

A la suite de ses premières révélations et constatations, Milton Hyland Erickson s’inscrit logiquement en médecine et en psychologie à l’université du Wisconsin. Cependant, en marge du courant institutionnel de la psychologie, il propose des idées nouvelles.
Face au dogme des courants traditionnels qui proposent une hypnose directive voire autoritaire, Milton H. Erickson développe, lui, une méthode qui s’appuie sur différentes techniques de suggestions indirectes, plaçant le patient en état de conscience. Il est animé par la volonté de rendre l’hypnose accessible, s’inscrivant dans le courant humaniste, considérant le patient dans sa globalité. Il renforcera également son approche vers un accompagnement orienté vers la solution plus que vers le problème. Ces différentes dimensions l’animeront tout au long de ses recherches.

Aujourd’hui reconnu comme fondateur de l’hypnose moderne, il inspira également le modèle de thérapie brève et ses déclinaisons. Ainsi sa théorie, sa méthodologie, sa pratique, incontournables dans le domaine de l’accompagnement, portent désormais son nom, l’Hypnose Ericksonienne.

L'hypnose Ericksonienne

L’hypnose ericksonienne représente un outil dont les applications peuvent être thérapeutiques, sans s’y limiter. Dans cette perspective, en tant qu’outil thérapeutique, l’hypnose participe d’une démarche d’accompagnement.

Le cadre de référence de l’accompagnant, c’est-à-dire le modèle sur lequel il s’appuie, est primordial : en effet, un modèle représente l’application concrète d’une théorie. Il aide le thérapeute à organiser sa pensée, son dispositif, ses interventions.

L’hypnose ericksonienne s’inscrit dans le courant et le modèle humaniste. Elle est fondée sur l’écoute profonde du patient ainsi que sur l’harmonisation relationnelle. D’après Milton H. Erickson : « l’hypnose c’est la relation pleine de vie qui a lieu dans une personne et qui est suscitée par la chaleur d’une autre personne ».

Mise au service de la thérapie, elle permet d’accéder à des ressources inconscientes, dans le psychisme du patient, qui lui seront utiles afin de mettre en place de nouvelles stratégies d’adaptation à l’environnement.

Ce voyage vers l’inconscient suppose un état de détente physique et psychique, assez profond, qui contribue à faire en sorte que le psychisme « se mette au repos » dans une position proche de celle du sommeil (même si le sujet ne dort pas). La fonction logique de l’esprit laisse alors sa place à la fonction imaginative. Ce phénomène, central en hypnose, est également naturel et inhérent à la nature humaine : il est en effet fréquent de vivre dans notre vie quotidienne, des expériences au cours desquelles les liens de la conscience « classique » se relâchent et laissent place à un état différent, dans lequel nos filtres habituels n’agissent plus.

L’état amplifié de conscience, appelé transe hypnotique, permet d’accéder à un flux créatif, dépassant les limites habituelles et ouvrant le champ des possibles vers des solutions nouvelles pour faire face aux défis de la vie quotidienne. Pour Stephan Gilligan, disciple de Milton Erickson et créateur de l’hypnose générative, avec la transe : « il n’est pas question de s’endormir mais plutôt de s’éveiller vers un type de conscience créatrice plus profonde ».

Pour atteindre cet état différent, pour entrer en transe, l’accompagnant s’appuie sur des techniques d’induction qui permettent de guider le sujet et d’accueillir le travail imaginatif et créatif inconscient.

Au cours de la séance, le travail thérapeutique est guidé par le thérapeute, à l’aide de suggestions, en fonction des demandes du patient ainsi que des problématiques identifiées.

La suggestion est un message dont la construction a pour vocation et pour effet d’influencer l’interlocuteur au niveau de sa pensée, de ses émotions, de ses sensations, de ses motivations et comportements. Elle s’appuie sur tous les canaux de communication et peut prendre une forme verbale ou paraverbale. En hypnose classique, la suggestion est formulée de manière directe – afin d’orienter le patient dans la direction souhaitée par le praticien. En hypnose ericksonienne, la suggestion est exprimée de manière indirecte, afin de faire alliance avec les ressources inconscientes de la personne accompagnée.

Au-delà des techniques hypnotiques utilisées, au-delà même de la transe, l’approche de Milton H. Erickson est une pratique sur-mesure, dédiée et correspondant aux besoins spécifiques du client singulier. Dans cette optique, elle est résolument tournée vers les processus. Elle vise ainsi à déterminer les processus psychologiques du patient, en s’appuyant sur ses limites et ressources internes afin de définir les processus thérapeutiques de guérison et de transformation qui permettront la (re)mise en mouvement.

Dans cette perspective d’approche singulière, il est à noter que les champs d’application de l’hypnose sont nombreux, à l’image des situations et expériences de vie.

Marion-Chloé

Marion-Chloé FAUGERE

Hypnothérapeute et Psycho-énergéticienne
TOULOUSE NORD OUEST
31700 Cornebarrieu / 31840 Aussone
(5mn en voiture de l'Aéroport TOULOUSE/BLAGNAC)
07 57 77 29 81
contact@marion-chloe.com

Horaires d'ouvertures :
Lundi   09:30–18:30
Mardi   09:30–18:30
Mercredi   09:30–18:30
Jeudi   09:30–18:30
Vendredi   09:30–18:30
Samedi   10:30–16:00
Dimanche   Fermé